>   >  Quatuor Strada - Les derniers quatuors de Beethoven

35e édition

Quatuor Strada - Les derniers quatuors de Beethoven

Quatuor Strada - Les derniers quatuors de Beethoven

Un programme exclusivement dédié aux derniers quatuors de Beethoven est toujours un événement culturel exceptionnel et un défi hors du commun pour un quatuor. Ainsi pourra-t-on suivre une des plus puissantes évolutions stylistiques et esthétiques de l’histoire de la musique. La complexité maîtrisée de ces œuvres tardives leur procure une beauté inouïe, née de la spiritualité du compositeur révolutionnaire, retiré du monde pour bâtir un monument hors du temps.

Le nouveau quatuor STRADA réunit quatre solistes de renommée internationale issus des ensembles les plus prestigieux. Après de longues années d’expérience de musique de chambre, ils décident, réunis par l’amitié et la passion, de former ce groupe dynamique et atypique, conciliant de riches carrières individuelles et l’amour du travail rigoureux à quatre. Peu de temps après sa création, le quatuor STRADA est déjà l’invité de nombreux festivals et saisons musicales.

Le programme

Les derniers quatuors de Beethoven

Les artistes

Lise Berthaud

Lise Berthaud

Après avoir entamé des études de violon dès l’âge de cinq ans, Lise Berthaud opte définitivement, à l’adolescence, pour les vibrations de l’alto qu’elle aime présenter comme le « roi de la musique de chambre », titre auquel elle ne cesse de faire honneur au gré de ses concerts sur de nombreuses scènes (Menton, Deauville, Côte Saint-André, Roque d’Anthéron, Montpellier-Radio France, Auditorium du Musée d’Orsay, Salon de Provence, Festival de l’Epau…) aux côtés d’artistes comme Pierre-Laurent Aimard, Eric Le Sage, Renaud Capuçon, Jérôme Ducros, Bertrand Chamayou, …

A 18 ans, elle est lauréate du Concours Européen des Jeunes Interprètes. Elle remporte en 2005 le Prix Hindemith du Concours International de Genève.
En 2006, elle se joint à David Grimal, François Salque et Floriane Bonani pour former le Quatuor H20 qui présentera notamment, au cours des saisons suivantes une intégrale des quatuors de Beethoven sur plusieurs scènes françaises. Elle côtoie par ailleurs ces mêmes artistes au sein des Dissonances, très actif ensemble de chambre à géométrie variable. Enfin Seiji Ozawa la chosit en 2006 pour participer à son académie de Quatuor à Cordes en Suisse.

Lise est également régulièrement invitée comme soliste dans plusieurs pays. L’année Mozart lui a permis notamment de se produire en tournée internationale aux côtés d’Augustin Dumay dans la Symphonie concertante de Mozart. Plus tôt, elle avait été invitée à jouer Harold en Italie de Berlioz en tournée avec Emmanuel Krivine et l’Orchestre Français des Jeunes. Au Théâtre du Châtelet en 2004, elle crée le Concerto pour alto de Marc-Olivier Dupin avec l’Orchestre Lamoureux. En 2009, elle était nominée aux Victoires de la Musique Classique comme révélation instrumentale de l’Année.

Lise Berthaud a par ailleurs collaboré avec de nombreux compositeurs dont Philippe Hersant, Thierry Escaich, Henri Dutilleux, György Kurtág.
Lise joue un alto d’ Antonio Casini de 1660 généreusement mis à sa disposition par Bernard Magrez.

  Voir en ligne : http://www.solea-management.com/Lis...


Pierre Fouchenneret

Pierre Fouchenneret

Pierre Fouchenneret est un violoniste qui trace sa voie avec authenticité et conviction, dans un esprit altruiste et fraternel.
Une reconnaissance rapide le conforte dans le chemin qu’il emprunte : Lauréat Natexis du groupe Banque Populaire, lauréat du Concours International de musique de chambre de Bordeaux, 1er prix mention très bien à l’unanimité et avec félicitations de violon et de musique de chambre au CNSM de Paris, lauréat de la bourse Jeunes Talents de la fondation musique et vin du Clos Vougeot, Pierre Fouchenneret est aussi artiste associé de la Fondation Singer Polignac.

Ses enregistrements, notamment des trios et quatuors avec piano de Mendelssohn ou du nonette de Onslow sont salués par la critique. L’album « Bohème » est à paraitre chez Arties records avec le duo de Kodaly, la chaconne de Bach et la 2e sonate de Bartok pour violon et piano.

Assoiffé d’expériences et de rencontres, il collabore avec les musiciens les plus doués de sa génération et s’investit avec plusieurs formations de musique de chambre. Il est membre depuis 2012 du trio à cordes « Opus 71 » avec Eric Picard et Nicolas Bône. Ensemble, ils se produisent sur les plus grandes scènes nationales françaises, ainsi qu’en Italie et en Chine où ces trois musiciens sont les partenaires privilégiés du pianiste et chef d’orchestre chinois Zongh Xu.

En 2013, il fonde avec François Salque, Sarah Nemtanu, et Lise Berthaud, le quatuor Strada. Animé par sa passion dévorante pour Beethoven, il enregistre dans cette formation, un disque consacré aux deux derniers quatuors, pour le label B Record’s. Puis, poursuit l’immersion Beethoven, en gravant « en live » avec son complice de toujours, Romain Descharmes, l’intégrale des sonates pour violon et piano pour le label « Aparté » . Sa perpétuelle recherche d’une esthétique pure et sans affect, son respect scrupuleux du texte alliés à ses qualités exceptionnelles de violoniste, font de ces deux projets, un reflet parfait de son travail.

Chambriste émérite, sa virtuosité et sa fougue sont aussi reconnues par de grands orchestres français et européens tels que ceux de Bordeaux Aquitaine, de Dijon, de Brno, du Baltic de Saint Petersbourg, de l’orchestre philharmonique de Nice… Il s’attaque alors aux plus beaux concertos du répertoire.

Très marqué par les enseignements d’exception qu’il a reçus dès son plus jeune âge, il devient professeur intervenant au Pôle supérieur de Bordeaux. C’est dans un esprit de transmission de la sagesse de grandes figures tutélaires qu’il s’attèle à cette nouvelle passion.
Son humour et son air désinvolte font de lui un partenaire très demandé mais c’est grâce à son intransigeance et sa rigueur janséniste qu’il s’attache les plus grands interprètes actuels.

  Voir en ligne : http://pierrefouchenneret.com/


Sarah Nemtanu

Sarah Nemtanu

Nommée premier violon solo de l’Orchestre National de France à seulement 21 ans, elle est, en 2009, la vraie violoniste du film “Le Concert” de Radu Mihaileanu où elle conseille et double Mélanie Laurent en y interprétant le premier mouvement du concerto de Tchaïkovski. Après son disque Gypsic, qui montre l’étendue du talent de Sarah en allant aux frontières des musiques du monde en évoquant l’esprit tzigane et les rythmes des Balkans, sort précisément, en 2013, chez Naïve, l’enregistrement de ce concerto interprété par Sarah en live avec l’Orchestre National de France dirigé par Kurt Masur.

Avant d’en arriver là, Sarah a obtenu des succès en concours internationaux : premier Prix Maurice Ravel à Saint-Jean de Luz en 1998 et lauréate du réputé concours international Antonio Stradivarius en 2001, et s’est forgé une belle réputation avec ses prestations en soliste dans les plus belles salles du monde comme le Théâtre des Champs-Elysées, le Century Hall à Tokyo, le Carnegie Hall à New York ou le Musikverein de Vienne ou en formation de musique de chambre avec ses complices habituels qui ont pour noms Romain Descharmes, Anne-Lise Gastaldi, David Guerrier, Jean-Frédéric Neuburger et, bien sûr, sa soeur Déborah.

Enfin offrir, transmettre et partager étant, pour elle, essentiel dans la façon de vivre son art, Sarah joue en soutien à de belles causes. Elle s’est ainsi engagée pour l’association “Musique et Santé” dirigée par Philippe Bouteloup, mène des actions à l’Institut Gustave Roussy de Villejuif. Elle apporte son aide à l’éducation musicale des plus jeunes avec des master-classes et des actions pédagogiques. La prestigieuse Fondation Zilber- Rampal lui prête un violon Giovanni Battista Guadagnini de 1784.


François Salque

François Salque

François Salque est un des représentants les plus doués de la prestigieuse école française du violoncelle. Son extraordinaire profondeur musicale, sa technique phénoménale et son éclectisme en ont fait une personnalité incontournable du monde du violoncelle et de la musique de chambre.

Très jeune, François Salque est primé dans les plus grands concours internationaux (Genève, Tchaikovsky, ARD-Munich, Rostropovitch, Rose...). « La sensibilité et la noblesse de son jeu » alliées à « un charisme et une virtuosité exceptionnelle » (Pierre Boulez) lui permettent de remporter pas moins de 10 premiers prix et autant de prix spéciaux, obtenant les plus hautes distinctions jamais attribuées à un violoncelliste français. Il compte parmi ses maîtres, Janos Starker, Paul Tortelier, Philippe Muller et Michel Strauss.

Diplômé de l’Université de Yale et du CNSM de Paris, il s’est produit dans plus de cinquante pays. En soliste, il a eu l’occasion de se produire avec des formations telles que l’Orchestre de la Radio de Munich, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Monte-Carlo, l’Orchestre de Chambre de Moscou, la Camerata de Saint-Pétersbourg, l’Ensemble Orchestral de Paris, le Baltic Chamber Orchestra ainsi que de nombreux orchestres français.

Ses disques en soliste et en musique de chambre en compagnie de Paul Meyer, Emmanuel Pahud, Eric Le Sage ou Alexandre Tharaud, ont été largement acclamés par la presse (Diapasons d’ Or de l’année, Chocs du Monde de la Musique, 10 de Répertoire, Prix de l’Académie Charles Cros, Victoires de la Musique, Palme d’Or de la BBC...). François Salque signe également sept disques remarqués avec le quatuor Ysaÿe dont il a été pendant cinq ans le violoncelliste.

Son engagement pour la musique de notre temps lui a valu de nombreuses dédicaces, notamment de Thierry Escaich, Nicolas Bacri, Krystof Maratka, Jean-François Zygel, Karol Beffa... Il est également à l’origine de plusieurs créations, mêlant inspirations contemporaines et musiques traditionnelles.

François Salque se produira cette saison et la suivante dans des lieux tels que la Salle Pleyel, le Théâtre du Châtelet, la Cité de la Musique le Théâtre des Champs-Elysées, ainsi que sur plusieurs scènes en France mais également au Japon, en Suisse, en Russie et dans de très nombreux festivals et rencontres musicales en France. Il enseigne aujourd’hui au Conservatoire de Paris - CNSMDP et au Conservatoire Supérieur de Lausanne.

  Voir en ligne : http://www.salque.com/

Samedi 10 juin 2017 - 20h30

Lieu du concert

Église Saint-Germain l’Auxerrois

Adresse

Église Saint Germain l’Auxerrois
1 place de l’Église
92290 Châtenay-Malabry

Transports

RER B station Robinson (terminus), puis bus 194 (arrêt Docteur le Savoureux) ou 195 (arrêt Mairie de Châtenay)

Stationnements gratuits à proximité et parking payant rue Jean Longuet

   Écrivez-nous !

   Abonnez-vous à notre newsletter

   Soutenir le festival

Rejoignez les Rencontres d’Aulnay !

Vous êtes ici  >>   >   >  Quatuor Strada - Les derniers quatuors de Beethoven

 

Renseignements

Association Rencontres d’Aulnay

98 rue Jean Longuet – 92290 Châtenay-Malabry
Tél. : +33 1 47 02 75 22

Horaires d’ouverture
Lundi : fermé
Mardi : 10h-12h30 / 16h-18h
Mercredi : 10h-12h30 / 14h-18h
Jeudi : 10h-18h (sans interruption)
Vendredi : 14h-18h
Samedi : 10h-12h30 / 14h-18h
Dimanche : fermé

Envoyer un mail

Tous les concerts sont accessibles aux personnes handicapées

Tous les concerts sont accessibles
aux personnes handicapées

Placement libre dans tous les cas

Conseil Départemental des Hauts-de-Seine     Ville de Châtenay-Malabry     Office de Tourisme Châtenay-Malabry     L'Insomnie des Muses     Musiques d'un siècle     Econocom     Avenir et Patrimoine     SwissLife - Assurances & patrimoine     Truffaut - Plus belle sera la terre

    SPEDIDAM     Adami     Logisconseil     BIOCOOP L'ARBRE DE VIE     CIC     De Luca Menuiserie     Instant Beauté     Librairie CoLibris     Loiselet & Dangremont     Les Menus Services     Médiance     Mil'Epis     Pois de Senteur     Renault - Garage des Cités     VGSM     Hôtel Chateaubriand     Comme toujours - Votre site internet SPIP sur mesure !